MBE dans la revue nationale “Dimension Amiante”

Cet article est extrait du dossier intitulé “Les prémices de la robolution” paru dans la revue nationale Dimension Amiante de septembre 2017 :

MBE spécialiste de l’amiante aux Antilles et en Guyane

Multi Bâtiment Environnement (MBE) effectue des travaux de confinement, de retrait de matériaux contenant de l’amiante, ainsi que sur la gestion des déchets depuis plus de quatorze ans. L’entreprise, implantée en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane, emploie une vingtaine de collaborateurs. Elle a fait l’acquisition du dispositif AS PROTEK 4X4 en juin 2016. « Le robot a été mis en place dès juillet 2016, lors d’une opération de retrait d’enduit/peinture extérieur d’un des bâtiments du centre hospitalier de Beauperthuy, situé à Pointe Noire en Guadeloupe », explique Dina Ouly, gérante de MBE.

Extrait vidéo

 

L’entreprise a misé sur la robotisation, principalement pour réduire les émissions de fibres, mais également dans le but d’améliorer les conditions de travail et la protection de ses collaborateurs.

« Bien que nos processus soient associés à une aspiration à la source et à une atmosphère humide, certains procédés de retrait peuvent s’avérer très émissifs, (enduit, peinture, colle), puisque la méthode de dépose classique consiste à poncer à sec. »

Le robot a ainsi intégré le quotidien des chantiers de MBE :

« L’ensemble des campagnes de mesures réglementaires test et de validation opérées par des laboratoires agréés sur nos chantiers ont confirmé un faible empoussièrement pour ce procédé. Plus de 115 mesures ont été effectuées en un an, confirmant un empoussièrement inférieur à 3f/l sur la majorité des processus mis en oeuvre (retrait d’enduit/peinture extérieur et intérieur, dalles vinyles et colle).

À titre de comparaison, pour le retrait par ponçage opéré de manière classique sous confinement dynamique, nous
obtenions au mieux un empoussièrement de 267 f/l ! »

Le robot AS PROTEK un véritable atout pour le désamiantage

L’utilisation du robot présente plusieurs avantages pour MBE. « Le dispositif a la possibilité de s’adapter à la typologie de chaque façade ou sol, grâce à une structure tubulaire sur laquelle va pouvoir évoluer le robot. De plus, compte tenu du faible empoussièrement attendu, nous effectuons certains travaux extérieurs en isolant la zone, mais sans confinement dynamique qui impliquerait une contrainte et une forte pénibilité en raison de la chaleur et des aléas climatiques (risque de déchirure, démontage en urgence avant un cyclone ou une tempête…). Il permet également un gain de temps sur les surfaces importantes. »

La seule difficulté pour les opérateurs, « réside sans doute dans l’installation du procédé, concède la gérante. Mais une fois le dispositif posé, le robot prend la suite, et il permet d’éloigner les opérateurs de la source d’empoussièrement ».

Vous pouvez télécharger cet extrait de la revue nationale spécialisée “Dimension Amiante”, au format PDF (380 Ko).

 

Share This