L’amiante et ses usages

Rappel des faits. L’amiante est un terme désignant certains minéraux à texture fibreuse utilisés dans l’industrie. Ce sont des silicates magnésiens ou calciques ayant des propriétés réfractaires. L’amiante a attiré l’attention de certains industriels à la fin du XIXe siècle pour sa résistance à la chaleur, au feu, à la tension, aux agressions électriques et chimiques, ainsi que pour son pouvoir absorbant.

Sous sa forme friable, il a été utilisé dans de nombreux calorifugeages et flocages, ainsi qu’en feuilles, feutres, colles, mastics, plaques cartonnées, ou tressé ou tissé. On le trouve aussi incorporé dans des produits en ciment ou dans des liants divers (colles, peintures, joints, mortiers à base de plâtre, béton bitumineux, matériaux de friction et même asphaltes routiers ou d’étanchéité…).

Il a aussi été utilisé pour les patins de freins ou en garniture de chaudière ou fours électriques, ou encore dans diverses installations électriques (ex. : plaques chauffantes) pour ses capacités d’isolation électrique à forte température. Il a été massivement utilisé dans les bâtiments pour ses propriétés ignifuges, isolantes, sa flexibilité, sa résistance à la tension et parfois pour sa résistance aux produits chimiques.

Les dangers de l’amiante

Sauf que ce matériau est toxique. L’inhalation de fibres d’amiante est à l’origine de l’asbestose (fibrose pulmonaire) ; de cancers broncho-pulmonaires, ainsi que de cancers de la plèvre (mésothéliome) et de cancers du larynx des voies digestives. Les victimes de ces pathologies sont principalement les « travailleurs de l’amiante », mais aussi des personnes exposées de manière environnementale et souvent à leur insu.

Bien que les dangers de l’amiante aient été identifiés clairement dès les années 1890, il faudra attendre près d’un siècle, soit les années 1980 et 1990, pour que l’utilisation de l’amiante soit interdite dans de nombreux pays, retard qui a été et sera encore la cause de la mort de dizaines de milliers de personnes. « Toute intervention sur ces matériaux peut émettre des particules et poussières dangereuses » rappelle l’Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS).

En France, bien qu’interdit depuis 1997, l’amiante est en 2010 selon l’INRS « encore présent dans de nombreux bâtiments et équipements. Et le risque amiante reste sous-estimé dans certaines professions qui peuvent y être exposées. Or, les maladies liées à l’amiante représentent aujourd’hui la deuxième cause de maladies professionnelles et la première cause de décès liés au travail (hors accidents du travail) ».

MBE opérateur spécialisé désamiantage

L’amiante est donc très présent dans notre environnement actuel et c’est là que notre société Multi Bâtiment Environnement trouve ses fondements. Accompagner les entreprises et les institutions publiques durant les phases de retrait d’amiante des constructions. MBE bâti son expérience depuis les années 2000 aux Antilles et s’adapte à l’évolution de la législation en vigueur. Les missions de désamiantage s’inscrivent dans des process rigoureux de sécurité, et à long terme. Nous aurons l’occasion d’aborder ce sujet dans d’autres publications sur ce site.

Exemple de l’une de nos réalisations, le désamiantage des plafonds du Lycée Schoelcher en Martinique

 

Nos équipes de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane sont à votre disposition pour tout entretien sur le sujet.

Sources : Wikipedia, SYRTA

Share This